Endomorfun: rencontre avec un runner rock n’ roll

Guest Blogueur Publié le 12/09/2015 Par Valérie MESNIL 0 commentaire

Ici, chez Loubsol, on adore le blog Endomorfun. Consacré au running et au trail-running, son auteur n’a pas oublié qu’il n’était pas capable de courir moins de 20 minutes sans un point de côté, il y a 3 ans à peine. D’ailleurs, il se présente comme « Toujours débutant depuis 3 ans, toujours émerveillé et respectueux des « vrais » sportifs (…) (il est) l’ex-obèse fumeur qui partage sa découverte du running et du trail-running ». Il a réussi après 7 mois d’entrainement structuré à courir les 20 km de Paris en 1h50. Maintenant, 3 ans plus tard, il a couru son premier marathon en 3h50. Bravo.

Endomorfun rencontre loubsol

Son blog est une façon de transmettre sa passion, ses découvertes et sa pratique sans jamais se prendre au sérieux, ni perdre ses lecteurs dans des descriptions trop techniques. La trame de fond : « si moi j’ai pu aimer ce sport et changer ma vie, vous aussi ». Cette recette fonctionne, il avoue recevoir « des témoignages émouvants qui (l)’encouragent à continuer dans ce sens, sans jamais oublier (son) crédo de départ ».

Endomorfun partage tout sur son blog. Ce blogueur rock n’ roll n’hésite pas à parler de ses difficultés, comme lors du Trail des passerelles, en juillet 2015, où il a souffert d’une sévère déshydratation. Mais, il nous transmet aussi ses coups de cœur. Son meilleur souvenir de course ?L’Ultra Marathon du Laugavegurinn, le GR20 islandais, où il a finit la course main dans la main avec sa femme. Cette course reste son meilleur souvenir, lui qui est amoureux des paysages islandais.

Endomorfun rencontre Loubsol

Des séances de 20 minutes de fractionné (1 minute de course pour 1 minute de marche rapide), il est passé à un coaching hebdomadaire personnalisé : « 1 ou 2 footings souples dont un complètement à jeun. Une séance de fractionné orienté endurance (seuil) ou vitesse (VMA). Deux circuits de préparation physique générale préparée par un professionnel. Une séance spéciale Trail tous les samedis et une sortie longue chaque dimanche ». Pour la récupération, il préfère la natation aux pompes.

De son propre aveu, « (il) n’aurait pas le courage de s’imposer tout ça sans objectif ». Et des objectifs, il en a. Fin octobre, il prépare le grand Trail des templiers (74 kilomètres pour 3450 mètres de dénivelé). Et, bien sur, l’Ultra Trail d’Angkor, qui sera son premier au-delà de la barre de 100 kilomètres.

Ce blog s’adresse à tous : des passionnés aux novices en passant par les technophiles. Et, à Loubsol, on attend avec impatience le prochain article sur l’Ultra Trail d’Angkor avec, on l’espère, beaucoup de photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *